Mar 15

Signature du deuxième contrat de ruralité dans l’Hérault

 

Lundi 13 mars, à Ganges s’est déroulée la signature du deuxième contrat de ruralité dans l’Hérault. En présence de M. Le Préfet, Mme la Sous-Préfète de Lodéve, de Pierre Bouldoire Vice-président du département, de Jacques Rigaud Président de la communauté de communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises, d’Alain Barbe Président de la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup, de l’ARS, de la Caisse des dépôts et consignations et des chambres consulaires.

 

Six thèmes structurent les objectifs de ce contrat:

  • L’accès aux services publics et marchands et aux soins;
  • La revitalisation des bourgs centres, notamment à travers la rénovation
    de l’habitat et le soutien au commerce de proximité dans les centres-villes/bourgs;
  • L’attractivité des Territoires;
  • Les services liés à la mobilité et l’accessibilité des habitants;
  • La transition écologique et énergétique;
  • La cohésion sociale.

 

Le contrat de ruralité du Grand Pic Saint Loup et des Cévennes Gangeoises et Suménoises est un atout pour fédérer, accompagner et soutenir les projets structurants autour de ce bassin de vie, en renforçant l’attractivité, la qualité de vie et la cohésion sociale de ces territoires ruraux.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

Mar 01

Salon de l’agriculture 2017

Au salon de l’agriculture hier et lundi, heureux de voir l’Hérault représenté avec son propre stand, une occasion supplémentaire de valoriser les produits de notre territoire qui remportent des prix au concours agricoles! C’est un moment privilégié pour aller à la rencontre des producteurs agricoles, viticulteurs, ostréiculteurs, qui font la richesse et la renommée de notre département, et les remercier de leur implication.

Au stand Unesco des Causses et Cévennes, j’ai eu le plaisir de retrouver Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de Lozère et présidente de l’entente Causses et Cévennes. Nous étions plusieurs élus qui ont oeuvré à l’obtention de ce classement à nous y retrouver, notamment Jean Puech, ancien ministre de l’agriculture. Nous avons pu rappeler à Carole Delga, présidente de la région, l’importance de l’agropastoralisme qui a façonné nos paysages, dont le patrimoine culturel et naturel est aujourd’hui reconnu par l’Unesco.

Avec Carole Delga, Kleber Mesquida président du département, mes collègues Sébastien Denaja et Fanny Dombre Coste, Virginie Roziere, députée européenne et Hussein Bourgi, conseiller régional, nous avons hier fait le tour des stands pour mettre en lumière et déguster les productions locales: huîtres de Bouzigues, huile d’olives de Clermont l’Hérault, plantes aromatiques du Pic Saint Loup, la spiruline sur l’étang de Thau, les vins de Saint Saturnin… Nous avons visité ces stands avec Jérôme Despey, président de la chambre d’agriculture de l’Hérault et Denis Carretier, président de la chambre régionale, preuve du dialogue constant entre les élus du territoire et les représentants de la profession agricole. Au bar à huîtres, nous avons retrouvé Josian Alexandre et Philippe Ortin, représentants du syndicat conchylicole du bassin de Thau. Avec Kléber Mesquida, nous avons pu échanger avec Bernard Cazeneuve, Premier Ministre, et Stéphane le Foll, Ministre de l’Agriculture.

Jeudi, en fin de matinée, j’ai retrouvé le maire de Gignac Jean-François Soto et ses conseillers municipaux : François Colombier, Marcel Christol et Marie-Hélène Sanchez, avec une délégation de l’association de l’Age d’Or Gignacois pour une dégustation d’huîtres de Bouzigues. Nous avons passé un bon moment de convivialité et d’échanges. Plus tard, nous nous sommes baladés dans le pavillon 1 consacré aux animaux, à la rencontre des éleveurs.

Un grand plaisir de voir ces produits mis à l’honneur à Paris, encore une fois merci aux exposants de faire rayonner nos productions locales au plan national.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

Fév 24

Des députés ont saisi le Conseil constitutionnel sur le CETA

Avec 110 autres députés, j’ai signé la saisine du Conseil constitutionnel qui alerte sur l’incompatibilité du CETA avec la Constitution française, qui a été déposée mercredi dernier.

Nous avons à plusieurs reprises exprimé nos craintes quant à ces accords effectués dans l’opacité vis à vis des représentants nationaux et surtout des citoyens, ces accords ultra libéraux n’allant pas dans le sens de l’intérêt général, et menaçant nos exigences sociales, sanitaires et environnementales.

Les échanges mondiaux ne doivent pas nous pousser à abandonner la qualité des productions de nos agriculteurs et de nos PME, et à mettre en danger la santé des citoyens. Les progrès environnementaux et sanitaires votés à l’Assemblée nationale ne doivent pas être menacés par des traités d’échanges commerciaux, au contraire, les échanges doivent être à la hauteur des impératifs qui sont les nôtres, et négociés en toute transparence vis à vis des citoyens et de leurs représentants.

Cet accord met en danger le principe de précaution qui nous est cher et la souveraineté des États européens. C’est sur le motif de cette potentielle incompatibilité avec notre Constitution que nous avons saisi le Conseil constitutionnel. C’est à lui de statuer dans un délai d’un mois.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

Fév 23

Rencontres parlementaires sur la prédation du loup à l’Assemblée

Mercredi après-midi à l’Assemblée, à l’initiative du député Pierre Morel-A-l’Huissier, ont été organisées des rencontres parlementaires sur la prédation du loup.

Une centaine de personnes étaient réunies, tous acteurs de cette problématique: députés, sénateurs, députés européens, élus locaux, syndicats agricoles, éleveurs, organismes agro-pastoraux ainsi qu’un représentant de la Commission Européenne, du Ministère de l’Environnement et du Ministère de l’Agriculture.

Cette réunion a permis de formaliser les problèmes clefs qui doivent être réglés quant à la prédation du loup:

  • la nécessité de réviser la méthode de comptage des loups et d’effectuer un comptage par massif;
  • revoir les quotas de prélèvement;
  • fixer juridiquement la notion d’intérêt général du pastoralisme.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

Fév 03

Vote de la loi revalorisant les retraites agricoles

Hier après-midi à l’Assemblée, nous avons examiné la proposition de loi relative à la revalorisation des retraites agricoles.

Il y a eu des améliorations faites durant ce quinquennat, sur la revalorisation de la retraite, sur la pension de réversion… Issu d’une famille d’agriculteurs, je connais le labeur du monde agricole et les mérites de ceux qui nourrissent leur pays, et participent à l’entretien et à l’aménagement de nos territoires. J’ai voté pour cette revalorisation à 85% du SMIC, et j’ai profité de ce débat pour affirmer ma reconnaissance et mon soutien à la ruralité et au monde agricole.

J’ai aussi souhaité mettre en lumière le grand travail effectué par les conjoints d’agriculteurs comme d’artisans d’ailleurs, dont le statut n’est pas encore à la hauteur de la reconnaissance qui leur est due.

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

Articles plus anciens «